Héritage 2019

La FFF et le Comité d’Organisation Local (COL) souhaitent faire de cette Coupe du Monde Féminine 2019 un véritable levier de développement du football féminin en France. L’organisation de cette compétition s’inscrit dans le prolongement d’une politique en faveur de la pratique féminine impulsée par Noël Le Graët depuis le début de sa mandature en 2011. Une enveloppe de près de 14 millions d’euros à destination des clubs amateurs a ainsi été débloquée par la FFF, avec une participation de la FIFA. C’est le plan Héritage 2019. Sur le modèle de l’opération Horizon Bleu 2016, cet argent permettra aux clubs qui en feront la demande de bénéficier d’une aide financière dans l’accomplissement de projets visant à développer la pratique du football féminin. Trois niveaux d’action sont concernés : la structuration des clubs à vocation féminine, l’investissement pour les infrastructures et la formation à destination des futures dirigeantes, éducatrices et arbitres.

« La réussite de cette compétition se mesurera aussi à l’aune de l’héritage qu’elle laissera à notre football féminin à l’horizon 2020, avec des objectifs ambitieux : 250 000 licenciées, 8 000 équipes 100% féminines, 1 500 écoles féminines de football » Brigitte Henriques, Vice-Présidente déléguée de la FFF, également Vice-Présidente du Comité d'Organisation de la Coupe du Monde féminine de la FIFA, France 2019™

Héritage dans le football féminin français