Ils ne s’attendaient sûrement pas à ça quand ils sont arrivés à 18h au stade de la Rabine. Pourtant, l’ouverture du centre dédié aux Volontaires s’est déroulée « à la bonne franquette » comme l’indique l’un des responsables du Programme de cette Coupe du Monde Féminine U-20 2018, qui souhaite insuffler un état d’esprit festif et convivial durant la compétition.

C’est donc dans cette ambiance détendue et chaleureuse, où les rires se mêlaient à la musique diffusée sur des enceintes géantes, que les Volontaires se sont retrouvés pour célébrer l’ouverture du Centre dans lequel ils pourront profiter d’un repos bien mérité entre leurs missions. Le ton a été rapidement donné, tel Jean-Yves, affecté aux activités logistiques : « Moi, c’est Jean le matin, Ivre (Yves) le soir. Mais pas aujourd’hui, car demain matin (aujourd’hui), je commence à 8h. » Avant de préciser « Normalement, je suis à l’aménagement du stade, mais là, je donne un coup de main pour livraisons. Ce matin (hier), on a eu un camion, avec un chauffeur ukrainien et il ne parlait pas français. Alors, il m’a dit de parler à son téléphone, qui lui traduisait ensuite dans sa langue. Heureusement qu’on n’a pas fait de blagues… » ! C’est ce qui s’appelle briser la glace.

Photos, ping-pong, jeux de société

Si au début, les jeunes restent entre eux, comme le soulignent Erenita et Charline, très vite le barbecue et les animations parviennent à unir les Volontaires entre eux, mais aussi avec les membres de l’équipe du Comité d’Organisation Local de cette Coupe du Monde Féminine U-20. Cerise sur le gâteau, ils ont reçu la visite surprise de la mascotte de la Coupe du Monde Féminine 2019, ettie. Un instant privilégié pour prendre la pose sur des photos, danser ou faire un clapping. Peu importe l’âge des Volontaires, la fille de Footix fait l’unanimité auprès de tous !

Dès maintenant, ils vont pouvoir profiter d’un lieu de détente, aménagé en conséquence : baby-foot, tables de ping-pong, jeux de société, PS4. Rien n’a été oublié pour leur permettre de se sentir à l’aise, jusqu’à la décoration, avec ses drapeaux, photos prises par polaroids ou encore, graffiti représentant les trois Ambassadrices (Camille Abily, Eugénie Le Sommer et Griedge Mbock) en l’honneur des 180 Volontaires mobilisés à Vannes. On ne doute pas que l’endroit sera très prisé pendant les temps de pause…

Le mot de la fin ? C’est Julie, des Services aux spectateurs qui le donnera : « J’avais le choix entre Vannes et Dinan. Les deux sites sont à 1h de chez moi. Pourquoi Vannes ? Tout simplement parce que la route est bien plus belle ! ». Si c’est elle qui le dit !