Moins d’un an après avoir arbitré la finale du Mondial féminin U-20 en août 2018, Stéphanie Frappart a été désignée pour officier lors de celle de la Coupe du Monde 2019 avec son assistante, Manuela Nicolosi. Une reconnaissance pour deux femmes, pionnières de l’arbitrage féminin français.

Les Bleues ne seront pas en finale de la huitième Coupe du Monde Féminine de la FIFA, mais la France y sera pourtant bien représentée. Stéphanie Frappart et son assistante Manuela Nicolosi ont été désignées pour arbitrer la finale opposant les États-Unis aux Pays-Bas, dimanche 7 juillet au stade de Lyon (17h). Cette nomination intervient alors qu’elles avaient déjà officié lors de la finale de la Coupe du Monde Féminine des moins de 20 ans en août 2018 à Vannes (Espagne-Japon, 1-3). Depuis Paris, où elles se préparaient cette semaine, les deux femmes ont dû accueillir cette nouvelle comme une récompense.

« Une finale, on l’arbitre souvent une seule fois dans sa vie », témoignait Stéphanie Frappart avant le Mondial 2019 lors d’une journée dédiée aux médias organisée à Clairefontaine. « Je viens tout juste d’apprendre la nouvelle, je suis heureuse pour elles, indiquait vendredi soir, sourire aux lèvres, Laura Georges, après le match d’exhibition organisé entre FIFA Legends et anciens/anciennes joueurs/joueuses français/e à Lyon. Stéphanie et Manuela méritent cette désignation et c’est une marque de confiance très forte de la part de Gianni Infantino et de la FIFA. »

La Secrétaire Générale de la FFF, en charge du dossier arbitrage féminin français, peut se réjouir de cette nomination. Mise sous les feux des projecteurs avec la Coupe du Monde Féminine, la profession attire. La FFF a en effet dépassé la barre des 1 000 arbitres femmes cette année et se positionne juste derrière l’Allemagne, qui en compte plus de 2 500. De quoi rêver à un bel avenir pour le développement de la pratique. D’autant que Stéphanie Frappart (35 ans) a été promue en Ligue 1 la saison prochaine. Après avoir été la première arbitre centrale à officier en Ligue 2 à l’été 2014, elle s’apprête à découvrir l’élite. Mais avant cela, il y a Lyon et cette finale de Coupe du Monde.