La Coupe du Monde touche à sa fin avec la célébration du 50ème match ce soir, mercredi 3 juillet, au stade de Lyon. Et pour la Ville des Lumières, le tournoi bat encore son plein ! Un événement suivi de près par les supporters, qui retrouvent avec joie des joueuses de l’effectif lyonnais.

La Coupe du Monde Féminine entame sa quatrième et dernière semaine. Une compétition qui passe trop vite pour certains mais dont le début tardait pour d’autres, comme à Lyon. Hôte des demi-finales et de la finale, le dernier site a pu goûter à son tour à l’ambiance Mondial. Entre FIFA Fan Experience, fan walks, animations des partenaires le long de l’Allée des Lumières, sur le parvis et en tribunes, difficile de ne pas s’immerger totalement dans une chaleureuse atmosphère familiale et sportive.

Dès hier, les supporters ont afflué en masse pour le choc Angleterre – États-Unis (1-2). Hors des terrains, les Américains ont même mené la danse. On en attendait près de 20 000, ils étaient bien là. Après avoir investi les rues, ils ont pris très tôt la direction du stade. « Nous voulons avoir le temps de profiter des activités proposées, prendre des photos et même pouvoir prendre notre hot-dog avant le début du match ! » précise l’un d’eux. Mais il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir la riposte anglaise. Les fans des Lionesses, avec leurs masques de lion, n’auraient pas pu trouver meilleur endroit pour faire la fête tant ils s’accordaient avec l’identité des lieux et ses lions d’or, rouge et bleu ornant le parvis.

Mais ce qu’attendaient particulièrement les fans, c’étaient les premières actrices du tournoi – les joueuses elles-mêmes. Et pour les locaux, la joie était double puisqu’ils avaient l’opportunité d’y retrouver des membres de l’effectif lyonnais qu’ils suivent chaque semaine avec passion. Hier, ils étaient nombreux à encourager la capitaine anglaise Lucy Bronze et l’attaquante Nikita Parris, engagée avec l’OL dès la saison prochaine. Ils ont également pu apercevoir d’autres stars passées par le club rhodanien, comme Megan Rapinoe mais surtout, la buteuse du soir, Alex Morgan.

Pour ce 3 juillet, une dernière Lyonnaise fera son apparition. Il s’agit de Shanice Van de Sanden, l’attaquante néerlandaise. Après l’élimination de l’Angleterre, elle est la seule joueuse du camp lyonnais encore en lice. La retrouvera-t-on dimanche 7 juillet face aux Américaines ? Verdict ce soir avec la seconde demi-finale opposant les Pays-Bas à la Suède.