Au cœur de la candidature française dans le cadre de l’organisation des Coupes du Monde Féminines de la FIFA U-20 France 2018 et Seniors, France 2019, la notion d’impact et d’héritage occupe une place forte dans la stratégie de la Fédération Française portée par le Comité d’Organisation Local (COL). L’ambition vise à proposer une compétition respectueuse des enjeux clés du développement durable portant sur trois grands domaines : l’économie, l’environnement et le social.

« Avec le soutien de la FIFA et en s’inspirant des standards internationaux en la matière, le Comité d’Organisation s’est engagé dès sa création en septembre 2016 dans une politique de management responsable aux côtés des plus grands événements internationaux français et du ministère des Sports », détaille Brigitte Henriques, Vice-Présidente Déléguée de la FFF et Vice-Présidente du COL, qui a signé la charte des 15 engagements écoresponsables relatifs aux Grands Evènements Sportifs Internationaux (GESI) mise en place par le Ministère des Sports.

Engagements

La FIFA, la FFF et le COL estiment que les grands événements sportifs internationaux peuvent et doivent jouer un rôle essentiel pour promouvoir la durabilité dans le pays hôte et dans le monde. Les principes d’éco-responsabilité, de mixité, de transparence, de comportement éthique, de respect des intérêts des parties prenantes et des droits de l’homme, entre autres, vont guider les efforts déployés lors de cette Coupe du Monde Féminine™ en matière de développement durable. L’objectif ? Laisser un héritage tangible au pays organisateur.

Ces principes sont au cœur de la stratégie RSE élaborée par le Comité d’Organisation. Celle-ci est déclinée sur le plan international, national et local afin d’impliquer tous les acteurs et permettre la réussite de l’événement. La dimension locale doit être un facteur clé de succès. Chaque ville hôte a été sélectionnée à l’issue d’un processus de candidature permettant de s’assurer de la qualité des infrastructures et de l’adhésion à des valeurs communes en termes d’impact économique, social et environnemental pour sa population. Chaque ville s’est engagée dans la mise en place d’actions locales afin d’accélérer sa politique publique sur les axes stratégiques établis par le COL et la FIFA.

Les objectifs

9 axes stratégiques majeurs se dégagent, répondant aux trois enjeux du développement durable définis précédemment. Le schéma ci-dessous les résume :