À une heure du coup d’envoi de la finale de la Coupe du Monde Féminine à Lyon (17h), tout est en place. Organisateurs, finalistes, arbitres, public. Les acteurs sont prêts et retiennent leur souffle pour apporter une touche finale à la plus « belle des Coupes du Monde », selon Gianni Infantino, Président de la FIFA.

Dans les entrailles du stade de Lyon, on termine les derniers préparatifs. Ultimes répétitions pour le département en charge des cérémonies d’avant match. Porte-drapeaux, enfants escortes, techniciens sons et lumières, chacun connaît son rôle pour l’avoir joué depuis plusieurs matches déjà. Mais sur les épaules de tous repose la pression de la dernière rencontre, celle qu’on ne veut pas louper, la plus importante.  « On arrive au terme de la compétition. On livre aujourd’hui le 52ème match, explique Aurélie Moueix, Responsable Evénementiel au Comité d’Organisation. C’est un jour particulier, il s’agit d’une finale. Tous les collaborateurs, les Volontaires, les enfants et adolescents sélectionnés pour faire parti du Programme Jeunes veulent achever cette aventure sur une note parfaite. »

Cette note parfaite, c’est ce que le public retiendra de la compétition. Louée par le Président de la Fédération Française de Football et le Président de la FIFA, l’excellente organisation du tournoi fait l’unanimité. Le public, lui aussi, approuve. « Nous sommes venus au quart de finale à Paris. Et maintenant, nous voilà à Lyon pour voir une seconde fois les États-Unis, même si nous aurions préféré y voir la France, indique Jérémy. Je n’étais jamais allé à un événement sportif de cette ampleur et l’organisation nous a impressionné. Tout est fait pour que les spectateurs trouvent vite leurs marques. On a vraiment apprécié le premier match. Alors quand on a eu l’occasion d’acheter des billets pour le dernier jour, on n’a pas hésité ! »

Côté buvettes aussi, on s’active ! Avec près de 20 000 Américains attendus et une forte consommation de ces derniers en hot-dog, sandwich et boissons mais aussi en raison des fortes températures, les responsables des concessions lyonnaises ont vu grand. Un réapprovisionnement qui concernait aussi les boutiques officielles, pour le plus grand bonheur des fans. Dès l’ouverture du périmètre extérieur, à 14h, ils se sont précipités pour acheter l’élément manquant à leur panoplie. Maillot, écharpe, fanion. Mais le grand, ou plutôt, la grande vainqueure s’appelle ettie™, dont les reproductions miniatures ont été plébiscitées par les petits et leurs parents !

Alors que le stade de Lyon se rempli, l’heure est aux ajustements de dernière minute. Une cravate à nouer pour ce responsable de service afin d’aller aider ses équipes, des couverts à déposer pour ces hôtesses en salon VIP ou encore un dernier billet à imprimer pour le département Billetterie. Et le show va pouvoir commencer.