L’équipe de France affrontait les Etats-Unis samedi soir au Havre. L’enjeu était de taille, à la fois pour la sélectionneure française, la Fédération Française et l’ensemble du football féminin. À moins de 5 mois de la Coupe du Monde, les Bleues l’ont emporté face aux Stars and Stripes (3-1) dans un stade à guichets fermés. Une soirée 100% réussie.

Les Bleues de Corinne Diacre ont remporté une précieuse victoire dans leur préparation au Mondial. L’affiche était sans aucun doute alléchante, mais pour l’équipe de France, il ne s’agissait pas que d’affronter l’un des favoris -et actuel tenant du titre- de la Coupe du Monde. Après Grenoble et Nice à l’automne 2018, le choix du lieu de la rencontre s’est naturellement tourné vers un nouveau territoire hôte de la compétition, qui pourrait accueillir un huitième de finale avec la France. Il s’agissait de l’ultime match amical des Bleues organisé dans un stade hôte de la compétition à venir.

Jill Elis, sélectionneure américaine, a également souligné cette nécessité pour ses joueuses de découvrir les enceintes du Mondial : « Outre le résultat du soir, ce qui comptait pour moi, c’était que l’ensemble de l’équipe ait un aperçu de ce stade et ce terrain. Il y a des jeunes dans l’effectif et elles n’ont pas toutes l’expérience de ce type de stade ». Pour rappel, les Etats-Unis reversés dans le groupe F, y joueront leur dernier match de phase de groupes face à la Suède le 20 juin.

Samedi, les tribunes ont retenti des chants des 22 870 spectateurs venus braver le froid normand. « Je me suis surprise à regarder les tribunes. C’était impressionnant de voir le public encourager les joueuses comme ça » jugeait Corinne Diacre en conférence de presse. Ce premier match de l’année conforte l’intérêt grandissant pour le football féminin en France et la Coupe du Monde à venir (7 juin-7 juillet).