La Fédération Française de Football a émis deux souhaits pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 : en faire un succès populaire et ancrer durablement la pratique féminine dans le paysage sportif français. Pour cela, elle a mis en place un plan Héritage 2019 qui mobilise tous les acteurs du monde du football : FFF, Ligue du Football Amateur, Ligue de Football Professionnel, Ligues, Districts et clubs.

Ce plan Héritage 2019 repose sur trois piliers fondamentaux :

Le système de labellisation permet de développer la création de sections féminines. Grâce à l’obtention du Label École Féminine de Football, les clubs peuvent bénéficier de dotations (matériel d’entraînement, textile, diplômes…). Ce label est accordé à trois niveaux (bronze, argent, or) sur la base de critères qui respectent les exigences de la Fédération en matière de projet associatif, projet sportif, projet éducatif et projet de formation des clubs candidats.

Pour permettre aux clubs d’améliorer les conditions d’accès et de pratique des licenciées, un programme d’investissement ambitieux est mis en place. Le Fonds d’Aide du Football Amateur augmentera de 20% le montant des aides versées aux clubs qui ont pour projet de développer leurs équipements en faveur de la pratique féminine : amélioration des vestiaires, rénovation d’aires de jeu, aménagement du club house, entre autres.

Enfin, la FFF souhaite renforcer l’encadrement féminin des clubs et des équipes féminines. Pour cela, la Fédération cofinancera l’accès aux formations afin d’augmenter le nombre d’éducatrices, de dirigeantes et d’arbitres.

Pour impulser de réels changements, une enveloppe de 14 millions d’euros dédiée au football féminin sur les saisons 2017-2018 et 2018-2019 a été allouée, dont 11 millions proviennent directement de la FFF.