Dimanche 7 juillet, la Coupe du Monde Féminine prenait fin en couronnant pour la quatrième fois et la deuxième consécutive, les Etats-Unis. Les Stars and Stripes l’emportent 2 à 0 face aux Néerlandaises dans un stade plein (57 900 spectateurs) qui a joué à la perfection le rôle de douzième femme.

« Le football féminin, ça se joue à 11 contre 11 mais à la fin, ce sont toujours les Etats-Unis qui l’emportent » indique un supporter français venu assister à la finale Etats-Unis – Pays-Bas (2-0) dimanche 7 juillet, en référence à la célèbre phrase de l’attaquant anglais Gary Lineker. Sur la pelouse du stade de Lyon, l’adage s’est vérifié. Mes Américaines l’emportent (2-0). Mais dans les tribunes, match nul ! Et pourtant, ils étaient dix fois plus nombreux à avoir traversé l’Atlantique. Plus de 20 000 supporters américains ont passé les portes de l’enceinte lyonnaise. Mais quand il s’agit de chanter, danser et encourager leur équipe, le public néerlandais sait aussi y faire. Les « Oranje, Oranje » rendaient parfaitement l’écho aux « USA, USA » entonnés dans la tribune opposée.

Pendant plus de 90 minutes, le stade de Lyon a vibré, tantôt au son des percussions néerlandaises, tantôt aux chants des patriotes américains. Un stade plein et une ambiance à la hauteur de tous les espoirs pour les organisateurs de la Coupe du Monde, on n’aurait pas pu rêver mieux pour un match de clôture.

« On aurait aimé donner plus à nos supporters, livrait Shanice Van de Sanden à l’issue du match. Ils nous ont suivis depuis le début de la compétition et même depuis bien plus longtemps. Je pense à l’Euro 2017, c’était fort de gagner chez nous et devant eux. Ce soir on les a entendus, ça nous a poussé. En première mi-temps on a senti que ça pouvait basculer pour nous et ils nous rendaient bien ce sentiment. On espère une seule chose, continuer à les faire vibrer. »

Les supporters Oranjes retournent chez eux avec une pointe de déception. Mais pour la délégation reste une satisfaction : celle d’avoir prouvé au monde entier qu’il faudra désormais considérer les Pays-Bas comme l’une des meilleures nations footballistiques, après seulement deux participations en Coupe du Monde.